Weatherscorporation.com

Antonio Fiori : La loi de Moore… et la retraite à 65 ans

Spread the love

Reprenons ce vaste problème de l’origine des espèces en ses traits généraux ; il se présente en définitive sous cette forme : y a-t-il, n’y a-t-il pas des espèces ? Les CCI peuvent, elles aussi, jouer un rôle clé : solliciter les entreprises avec lesquelles elles sont en contact au quotidien, apporter des contributions, être moteur en diffusant des bonnes pratiques, et ainsi promouvoir les bassins d’emploi où les entreprises qui recrutent peinent à trouver des candidats. Un état de choses grâce auquel la plupart des esprits actifs et investigateurs trouvent utile de garder pour eux les vrais motifs de leurs convictions, et où ils s’efforcent en parlant au public d’adapter ce qu’ils peuvent de leur manière de voir à des prémisses qu’ils nient intérieurement, ne peut produire de ces caractères francs et hardis, de ces intelligences consistantes et logiques qui ornèrent autrefois le monde pensant. Point de théorie, nulle place pour l’arbitraire. »Remarquons-le d’abord, cette loi d’harmonie entre la nature et la moralité qu’on s’efforce d’établir est valable bien plutôt pour l’espèce que pour la vie individuelle, même prolongée : il faut une suite de générations et de modifications spécifiques pour qu’une qualité morale s’exprime par une qualité physique, et un défaut par une laideur. Les parties-prenantes du marché doivent se mobiliser pour leur donner une plus grande visibilité. -, le problème n’est pas tant de soutenir les dettes des États mais de préserver les revenus de leurs prêteurs, lesquels ont drastiquement diminué du fait de la baisse généralisée des taux conséquente à la lutte contre la crise financière conduite par les banques centrales, il est vrai compensée par la hausse de l’offre d’épargne globale. Le vaste programme de rachats d’obligations par la BCE (Quantitative easing) concerne surtout des obligations émises par les Etats. Deux niveaux d’analyseEn fait, les deux chercheurs se placent à des niveaux d’analyse forts différents. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois « Il n’est pas de joie qui égale celle de se créer de nouvelles amitiés ». Par exemple, interconnecter les éoliennes allemandes avec les réservoirs hydrauliques scandinaves permettrait de stocker l’énergie éolienne excédentaire produite en Allemagne dans les barrages scandinaves, puis de déstocker lorsque le vent ne souffle pas. Les instincts altruistes, invoqués par l’école anglaise, sont susceptibles de toute sorte de restrictions et d’altérations; s’appuyer seulement sur eux pour demander le désintéressement, c’est introduire une sorte de lutte entre eux et les penchants égoïstes ; or, les derniers sont sûrs de l’emporter chez le plus grand nombre, parce qu’ils ont une racine visible et tangible, tandis que les autres apparaissent pour la raison individuelle comme le résultat d’influences héréditaires par lesquelles la race cherche à duper l’individu. Les nations qui joueront un premier rôle seront probablement celles qui auront dès maintenant INVESTImassivement dans ce secteur. En dépit de ces importantes différences, il est cependant une hypothèse centrale sur laquelle les travaux de Fama et Shiller se rejoignent parfaitement. On peut s’appuyer sur le principe de la raison suffisante pour établir, non-seulement des vérités mathématiques, mais des règles de droit, de morale, et même des règles de goût ; car c’est évidemment en vertu de ce principe que le goût est choqué de ce qui trouble, sans motif suffisant, la symétrie d’une ordonnance. Mais au contraire (et cette circonstance est bien digne de remarque), les mathématiques, sciences exactes par excellence, sont du nombre de celles où il y a le plus de vague et d’indécision dans la classification des parties, où la plupart des termes qui expriment les principales divisions se prennent, tantôt dans un sens plus large, tantôt dans un sens plus rétréci, selon le contexte du discours et les vues propres à chaque auteur, sans qu’on soit parvenu à en fixer nettement et rigoureusement l’acception dans une langue commune. C’est celle selon laquelle il existerait une valeur fondamentale calculable sans ambiguïté, et dont le prix de marché serait l’estimateur optimal. Si d’ailleurs elle se scinde et évolue dans deux directions divergentes, d’un côté vers la croyance à des esprits déjà individualisés et de l’autre vers l’idée d’une essence impersonnelle, ce n’est pas pour des raisons théoriques : celles-ci appellent la controverse, admettent le doute, suscitent des doctrines qui peuvent influer sur la conduite mais qui ne se mêlent pas à tous les incidents de l’existence et ne sauraient devenir régulatrices de la vie entière. La Turquie, un autre pays qui a perdu son étoile, s’est également appuyé sur d’importants déficits annuels de ses comptes courants, atteignant 10% du PIB en 2011. On pourrait mieux faire coïncider les « road maps » technologiques de la recherche des entreprises avec les agendas de la recherche publique, ou les priorités des gouvernements en matière de développement durable. La vérité est que si nous vivons et agissons le plus souvent extérieurement à notre propre personne, dans l’espace plutôt que dans la durée, et si, par là, nous donnons prise à la loi de causalité qui enchaîne les mêmes effets aux mêmes causes, nous pouvons cependant toujours nous replacer dans la pure durée, dont les moments sont intérieurs et hétérogènes les uns aux autres, et où une cause ne saurait reproduire son effet, puisqu’elle ne se reproduira jamais elle-même. Ce n’est point d’ailleurs parce que les événements pris pour exemples sont rares et surprenants qu’on doit les qualifier de résultats du hasard.

Archives

Pages