Weatherscorporation.com

Jean-Thomas Trojani : Le ralentissement allemand renforce les inquiétudes sur la zone euro

Spread the love

Plus une habitude est ancienne, fondamentale, indispensable pour en acquérir d’autres, plus ses traces sont difficiles à reconnaître. Elle suinte les viscosités de l’espérance, les poisses de l’idéal. Les marchands de croisières ont trouvé la martingale : mettre les clients dans un bateau voguant sur les flots sept jours d’affiliée. Le processus n’en restera pas moins long et exposé à des risques importants de rechute. Elle est même radicale par un certain côté. C’est au sein même des entreprises que doit se faire la simplification, c’est la seule façon de regagner la flexibilité nécessaire à la reprise de l’emploi. Certains vont se battre avec les contraintes du quotidien pour un résultat aléatoire. Celui d’une expérience sulfureuse, qui sent son alchimie et qui vise à changer le papier en or, ou plutôt l’inverse. Alors, quelque dame allemande ou anglaise, qui ne sait pas, va se placera côté de la jettatrice, et le supplice devient moins apparent. En raison de la déflation et de la récession, le PIB (à prix constant en euro) de la Grèce, de l’Irlande, du Portugal et de l’Espagne est au même niveau qu’en 2005 ou 2006. Des deux conditions posées par Comte, « ordre » et « progrès », l’insecte n’a voulu que l’ordre, tandis que c’est le progrès, parfois exclusif de l’ordre et toujours dû à des initiatives individuelles, que vise une partie au moins de l’humanité. Maintenant, en quoi consiste notre hypothèse et sur quel point précis se sépare-t-elle de l’autre ? Et la fin généralisée (hors services publics) des prix administrés, au profit de prix de marché permettant de créer un environnement économique plus équitable. Ta vie, à l’état de veille, est donc une vie de travail, même quand tu crois ne rien faire, car à tout moment tu dois choisir, et à tout moment exclure. La liste commence à être longue ! Leur définition ensuite réjouirait même le plus déprimé des directeurs du développement durable : aire culturelle, styles de vie, environnement, valeurs, attitudes connectées, long terme… C’est une voie moyenne très malaisée. La loi de con­servation de l’énergie exprimerait bien que quelque chose se conserve en quantité constante. Le parti qui mène campagne avec pugnacité pour un retrait de la Grande-Bretagne à l’Union européenne, l’UKIP (United Kingdom Independance Party), dénonce la participation excessive des Britanniques au budget européen. Le contexte de crise dans lequel est plongée l’industrie française impose donc de redéfinir le rôle de l’entrepreneur, face à une compétition intense mais surmontable. Recroquevillé sur ses embarras familiaux, le pays démissionne. Or, l’élément nerveux s’est dégagé peu à peu de la masse à peine différenciée du tissu organisé. Et l’on aurait d’autant plus de chances d’aboutir qu’on se placerait plus résolument alors dans l’hypothèse évolutioniste. Ils doivent peser sur la demande agrégée qui reste atone dans plusieurs pays du fait d’un taux de chômage à des niveaux record. C’est que l’image est créée déjà et que, pour l’obtenir, il suffit d’un travail de recomposition et de réarrangement, — travail qu’on peut supposer allant de plus en plus vite, et même infiniment vite au point d’être instantané. Une autre fois c’était Hieroclès, le commentateur de Pythagore, qu’on battait de verges pour le punir de ses opinions, de son courage de philosophe, et qui jetait son sang à la face du juge en lui criant : « Tiens, cyclope, bois ce vin, puisque tu manges de la chair humaine [1]. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler cette maxime de Jean-Paul Sartre, »C’est mieux pour un homme d’être riche, ça donne confiance ». Les effets sont réels mais lents et dilués. Mais interrogeons notre conscience. Ma boutonnière est muette, et ma carte de visite aussi.

Archives

Pages